bernard thomas

Dublin
21e enrichissement

À mon arrivée, je pus remarquer que Dublin était en fête, la cité pour son millénaire s'était parée de fleurs et de drapeaux. Je fus surpris par sa rivière qui vivait comme la mer, au gré des marées elle montait et descendait. Ensuite, j'aperçus deux énormes cheminées qui semblaient être des poteaux de rubis prêts pour la transformation, non loin de là des tiges de métal peintes en rouge me parurent être un cercle de lances attendant le réveil des géants endormis. Alors cette cité me sembla sortir d'un conte de fées. Les autochtones semblaient gentils, des touristes accourus par milliers pour cette occasion goûtaient allégrement la Guiness, jusqu'à n'en plus pouvoir et tomber pratiquement morts. La ville avait ouvert ses portes pour cette occasion à des expositions. De toutes parts, on pouvait voir la peinture, la sculpture à l'intérieur comme à l'extérieur, chose étrange les pubs ici paraissaient être comme la place du village, les gens s'y retrouvaient pour discuter comme le dimanche après la messe. La religion ici avait un énorme pouvoir, les gens se signaient en passant devant les lieux de culte à pied ou en voiture, approuvant et subissant ainsi sa puissance.

Le soir, les mouettes survolant la ville venaient lui porter par leur cri les messages de la mer. Je sus aussi que Thomas Bernardo était né ici, on lui avait dédié un square. C'est dans ce site que je commençai l'Enrichissement de la cité. J'aperçus trois cercles verts en face des trois grâces, dans chacun d'eux j'enfouis de l'argent, ensuite chemin faisant, je fus sur la rivière, là dans une boîte hermétiquement close, je déposai de l'or et des diamants, la marée était basse et je pouvais apercevoir le fond. Je lançais la boîte à l'eau et, comme souvent, je laissai les éléments porter ce trésor où bon leur semblerait. J'étais au centre d'un cercle formé par cinq dômes verts, à ma droite une maison avait une frise de céramique magnifique et les autres des couleurs variées et très vives, face à moi se trouvait un pont, je l'avais aperçu la veille tout habillé de vert. Ensuite, je sortis de la ville en direction du Sud, là je pris plaisir à promener dans un parc où la pelouse était coupée si bien qu'elle paraissait être un tapis brosse. C'est là que, sous un arbre, j'enfouis de l'or, ensuite je rentrai à Dublin pour faire le gardien réfléchissant de ce 21e Enrichissement. Quand je présentai ce gardien, je mis de l'or dans une fissure et la laissai visible en témoignage, je fis aussi deux relevés que j'accrochai de part et d'autre du gardien.

Thomas 1988

© Thomas Bernard