bernard thomas

Concession du lac
4e enrichissement

La terre s'était endormie, recouverte de sa couche blanche que le ciel s'était chargé de lui mettre.

Je partis en direction du lac, en son centre une île. Le bac était non loin de la rive, à ma droite se trouvait un tunnel, à ma gauche sept cygnes blancs qui faisaient du tapage et dans mon dos, très loin, une énorme boule de neige.

Je chargeai la glace de diamants bruts et lui laissai le loisir, en fondant, de les déposer au fond.

Ensuite j'aperçus des enfants poussant une énorme boule, j'attendis qu'ils s'en aillent et j'enfouis en son coeur des diamants, ensuite sur le chemin j'aperçus un cercle de dix arbres, je traçai au sol un arc et, au centre du cercle, j'enfouis à nouveau un diamant.

Sur un arbre, je plantai un miroir, chemin faisant, je sculptai ça et là des formes modulaires. C'est alors que j'aperçus sur la neige les mots si doux que l'on aime entendre (je t'aime).

J'entrepris la dernière phase, je sculptai dans la roche une dernière forme et posai à nouveau un diamant et du bronze que je recouvris d'une plaque de glace. Je rentrai en pensant au gardien qui savait quoi garder.

Thomas 1985

© Thomas Bernard